samedi 3 décembre 2016

Saga Harry Potter - J.K Rowling

Me voilà à ma troisième relecture des tomes consacrés à l'histoire du petit sorcier... Il y a deux ans, j'en avais fait une chronique classique. Mais à Noël dernier, mon amoureux a eu l'idée géniale de m'offrir la version illustrée de la saga par Jim Kay. Pour le moment, je n'ai que le premier tome mais je compte bien me les procurer au fur et à mesure (bien qu'ils coûtent assez cher) car ce sont de véritables chefs d'oeuvre. En parallèle, je suis tombée sur cet article chez La tête dans les livres dans lequel la blogueuse présente les cinq moments qu'elle a préférés dans le tome. J'ai trouvé l'idée vraiment très bonne car dans le fond, tout le monde adore Harry Potter, pas besoin d'une énième chronique pour vanter le génie de J.K Rowling. En revanche, c'est intéressant de voir quels sont les moments préférés de chacun et chacune. Enfin, un voyage en Ecosse cet été m'a donné l'envie de retrouver les paysages mystérieux décrits par J.K Rowling. 

De beaux livres, un projet d'article séduisant, des images de paysages aussi sauvages que merveilleux en tête, il ne m'en fallait pas plus pour que je me replonge dans ces sept tomes !

Tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers.

En résumé : Suite au décès de ses parents, Harry grandit chez son oncle, sa tante et son cousin qui sont tout bonnement des gens odieux. Ce malaise cache un secret : les parents de Harry, tout deux sorciers sont morts sous la baguette magique d'un mage noir aussi puissant que mal-intentionné. Harry est le seul à avoir survécu et garde de ce terrible événement une cicatrice sur son front. Tout cela, il va le découvrir à 11 ans, quand Poudlard, la fameuse école de sorciers lui envoie une lettre d'admission. Le voilà parti à la découverte d'un autre monde, fait de formules magiques, de créatures étranges, de professeurs aussi talentueux que bizarres et d'un sport qu'on appelle Quidditch. Quant au mage noir, on dit qu'il est mort. Mais on sait tous qu'il faut toujours se méfier de la rumeur...

Mes cinq moments préférés :
1. Le chemin de Traverse : Si j'adore cette saga, c'est avant tout pour son univers. C'est d'ailleurs pour cette raison que les premiers tomes ont ma faveur puisque l'auteur s'attarde à planter le décor, présenter les lieux et les personnages qui serviront de cadre à l'histoire. Parmi ces lieux magiques, on retrouve le chemin de Traverse. Imaginer Harry en train de faire ses courses de rentrée, explorer toutes les boutiques qui vendent des choses nouvelles pour lui, profiter de l'effervescence de ces centaines de sorciers qui s'apprêtent à retourner à Poudlard, me comble de joie. Je trouve qu'il se dégage de ce chapitre toute la magie propre à l'univers Harry Potter. En me baladant à Edimbourg, j'ai pu ressentir une part de cette magie, avec ses ruelles étroites qui montent et qui descendent, la couleur sombre de ses bâtiments... Il ne manquait plus que Hagrid !
2. Le trajet à bord du Poudlard Express : Ce passage marque véritablement l'arrivée de Harry dans le monde des sorciers. C'est durant ce trajet qu'il rencontre Ron et Harmione et découvre plein de nouvelles friandises appréciées des sorciers. J'ai également en tête les beaux paysages d'Ecosse que le train traverse même si J.K Rowling n'en parle pas dans le livre. Lors de mon séjour là-bas, j'ai pu voir de mes propres yeux le fameux train à vapeur (le Jacobite Steam Train) ! On peut y monter à bord, depuis Fort William et passer sur ce fameux viaduc arqué dans la vallée de Glenfinnan. Nous ne l'avons pas fait car nous pensions naïvement que tout ça n'existait que dans les films. Du coup, ce sera un passage obligatoire lors d'un prochain voyage sur les terres écossaises.
3. Le choixpeau magique : Plus que le Choixpeau magique, c'est l'arrivée de Harry à Poudlard, la découverte de la grande salle et de ses décors fabuleux, le banquet immense, la présentation des professeurs... Et bien évidemment les décisions redoutées du Choixpeau, qui conditionneront le séjour des nouveaux élèves à Poudlard.
4. Le match de Quidditch : C'est aussi dans ce premier tome que l'on fait la connaissance du sport favori des sorciers, le Quidditch. J'ai en tête les paysages que l'on peut apercevoir du haut de son balai, la brume qui s'étale au loin sur les reliefs, le froid qui glace les joueurs, la liesse dans les gradins, les couleurs rouge et or, vert et argent... C'est aussi la première fois depuis longtemps que Serpentard perd le match. J'avais d'ailleurs oublié que Drago Malefoy n'était pas encore attrapeur dans ce tome. 
5. Le coup de génie de Hermione dans la course à la pierre philosophale : Etant une fan d'Hermione, je ne peux pas ne pas mentionner toute l'intelligence dont elle fait preuve dans ce premier tome, bien qu'elle soit un peu agaçante par moments. Elle réalise un coup d'éclat lorsqu'elle donne la solution à Harry du test que Severus Rogue a préparé pour empêcher quiconque qui voudrait s'emparer de la pierre philosophale. On vente souvent les mérites de Harry Potter mais que serait-il sans ses fidèles acolytes ?

Ma note : 5/5

Challenge : 
* Les 100 livres à lire au moins une fois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire