samedi 29 janvier 2022

Mauvais plan sur la comète - Jean-Charles Chapuzet

En résumé.

Star du petit écran dans les années 1990 pour la soucoupe qu'il a fait pousser dans son jardin, Jean-Claude LADRAT est un homme fantasque, aux vies multiples et à la gouaille attachante. Né au fin fond de la campagne charentaise dans une famille aux revenus très modestes, il est vite retiré de ses parents pour être placé dans un orphelinat. Ces années seront traumatisantes pour lui. Lorsqu'il parvient à s'en échapper, il a soif de liberté mais se retrouve à jouer les valets de ferme. Cela ne cadre pas avec ses désirs de voyage et de découvertes. Alors un jour il s'échappe, rejoint Bordeaux et se fait engager comme marin. Enfin, l'aventure l'appelle. Il restera plusieurs années en poste, sillonnant les océans du monde entier, s'arrêtant dans des endroits bien différents de sa Charente natale. Un jour, alors que le navire entre dans le triangle des Bermudes, Jean-Claude entend une étrange voix, venue, semble t-il, des entrailles de la Terre, de l'Atlantide. Elle lui demande de construire une soucoupe, puis de revenir sur ce territoire marin maudit et de plonger au cœur de cet empire enfoui sous les mers. Jean-Claude, saisi par ses visions et cette mystérieuse voix, obéit. Il plaque tout, rentre chez lui et consacrera les prochaines années à la construction de deux soucoupes, la première qu'il mettra à l'eau au large du Sénégal et la deuxième qui fera sa renommée nationale, celle qui lui permettra d'être interrogée dans plusieurs émissions de l'époque. Dans les années 2 000, c'est la douche froide. Peu après le décès de sa mère, l'étrange personnage est accusé d’agressions sexuelles sur ses nièces, il fera un tour en prison. Cette vie, à la fois excentrique et attristante nous est contée par Jean-Charles CHAPUZET dans cette non-fiction qui ne laisse pas indifférent.

Mon avis.

Je garde toujours un œil sur les éditions Marchialy car j'aime bien leur ligne éditoriale : publier des livres de non-fiction mais qui conservent une part d'aventures et de romance. Je suis friande des bouquins qui rendent compte de parcours réels et qui nous amènent à nous documenter sur des thèmes peu exploités. Mauvais plan sur la comète en est un parfait exemple. Jean-Claude LADRAT s'est surtout fait connaître après sa participation à l'émission Streap-Tease. Je n'ai pas regardé l'épisode en question mais le parcours de cet homme m'a rapidement interrogée. J'ai cependant mis du temps à me procurer ce livre, d'une part parce que j'avais peur que le ton soit un peu moralisateur, le journaliste parisien qui se moque du paysan charentais peu éduqué, d'autre part parce que je me sentais aussi gênée de vouloir rentrer dans l'intimité de cet homme farfelu et par certains égards dérangeant. Finalement, ces deux craintes ont été rapidement levées. Le style d'écriture n'est pas du tout condescendant et la vie de Jean-Claude se lit comme un roman, sans tomber dans le côté voyeurisme.

Ce livre est né de la volonté de son auteur, également charentais, d'enquêter sur ce personnage emblématique du département. Alors qu'il fait carrière à Paris, il tombe sur un article de presse dans lequel est mentionné l'arrêt de Jean-Claude LADRAT pour agressions sexuelles sur mineures. Cela déclenche sa curiosité, lui qui avait visité la soucoupe bien des années auparavant, comme un bon nombre de badauds. Jean-Charles CHAPUZET n'a pas de mal à retrouver la trace de l'accusé et c'est au fil des rencontres qu'il reconstruit peu à peu le fil du parcours de Jean-Claude. Mauvais plan sur la comète est donc un mélange entre les faits, les éléments biographiques mais aussi les impressions de Jean-Claude, ce qu'il peut dire de sa vie, de ses traumatismes, des éléments qui ont éveillé cette passion pour les soucoupes. A cela s'ajoutent des éléments un peu plus sociologiques, l'auteur rendant compte de l'ambiance qui règne dans cette partie rurale de la Charente. 

L'histoire de cet homme est fascinante à lire, et ce pour plusieurs raisons. Premièrement, on est le témoin de ses mille vies. Un gamin qui est élevé dans une famille où les carences éducatives sont nombreuses, puis placé dans un orphelinat mais dont la force de caractère lui permet de se sortir de là pour assouvir ses désirs les plus profonds, voyager, être libre. A ce moment-là du récit, on se demande comment il a fait pour en arriver à croire dur comme fer aux voix qu'il entend et qui lui ordonnent de construire ces fameuses soucoupes, comment il en vient à agresser ses nièces tout en disant que cela est normal. Le point de bascule n'est pas clairement identifié. Ce serait l'enfance traumatisée et traumatisante qui le conduirait progressivement à rêver sa vie et à se positionner en marge des règles sociales. C'est un peu ce qui m'a manqué dans ce livre, l'analyse psychologique de LADRAT, quelles sont les raisons qui l'amènent à être l'homme de la soucoupe. Il est également fascinant de le voir aller jusqu'au bout de ses convictions. Pas un moment il ne doute à faire transporter sa première construction au Sénégal pour ensuite se laisser aller sur les flots. L'engouement de l'époque pour ses aventures est à la hauteur de l'extravagance qu'il met dans sa vie, alors qu'il habite un coin tout à fait reculé. Le fait divers passionne et c'est là aussi fascinant de voir les média se l'arracher, les gens se presser pour aller l'interroger, voir la soucoupe, discuter avec la mère. Sa vie n'aura été faite que de ruptures, avec le père, la sœur puis la mère, rupture avec son travail de marin pour opérer un virage à 180° avec la fabrication de ses soucoupes, puis une nouvelle rupture lorsque sa mère décède, que la solitude s'empare véritablement de lui et qu'il en vient à s'intéresser aux jeunes filles. L'enquête de Jean-Charles CHAPUZET se termine là. Pas vraiment une enquête d'ailleurs, plutôt la biographie de ce Français modeste qui a suscité à la fois interrogation, fascination et dégoût.

A vous de voir si ce genre d'histoires peut vous intéresser... Dans sa catégorie, le récit est en tout cas bien mené. Bien que l'on perçoive la part d'affect de l'auteur, attaché à son sujet, cette non-fiction reste objective et ne tombe pas dans les travers qui auraient pu être les siens : voyeurisme, condescendance et esprit moralisateur. Un bouquin qui se lit par ailleurs très vite et qui nous maintient en éveil jusqu'à la dernière ligne.
Dernières infos.

Mauvais plan sur la comète a été publié en 2018 et compte 183 pages.

Ma note.
Challenges.

Défi lecture 2022 : Consigne 50 - Livre non-fiction 3/100

dimanche 9 janvier 2022

Le tour du monde en 80 jours - Jules Verne

En résumé.

Le 2 Octobre 1872, Phileas Fogg, gentleman londonien, célibataire et acariâtre, fait le pari insensé de faire le tour du monde en 80 jours auprès de ses collègues du Reform Club qui réunit les hommes les plus riches de la ville. A 20h45 précisément, il quitte ses appartements en compagnie de son tout nouveau majordome, Passepartout, pour entamer son périple. De l'Italie aux Etats-Unis, en passant par l'Inde, c'est une course contre la montre et contre les aléas techniques ou climatiques qui s'engage. Notre aventurier sera également ralenti dans sa course par un agent des services de police britannique, Fix, qui pense avoir reconnu en Phileas Fogg l'auteur d'un vol d'une somme importante à la Banque d'Angleterre. Il décide alors de le traquer, essayant de trouver un allier en Passepartout. Grâce à son flegme anglais et à ses bank-notes, Phileas Fogg saura à maintes reprises déjouer les pièges mis sur sa route mais cela suffira t-il pour gagner son pari en se présentant le 21 Décembre à 20h45 devant les membres du Reform Club ?

Mon avis.

Décidément, Le tour du monde en 80 jours est mis à l'honneur en ce moment puisque France 2 a diffusé pendant les vacances de fin d'année une série adaptée du livre. Je n'ai vu que le premier épisode pour l'instant, mais je suis curieuse de voir la suite car l'adaptation semble très éloignée de l'histoire de Jules VERNE. Bref, plusieurs années après avoir découvert ce livre pour la première fois, je me suis une nouvelle fois plongée dans les aventures de Phileas Fogg et Passepartout, avant tout pour des besoins professionnels. Si De la terre à la lune m'avait plutôt conquise, je reste sur ma faim avec celui-ci qui est pourtant le roman le plus connu de l'inventeur de la littérature scientifique.

L'impression qui se dégage en priorité suite à la lecture de ce roman est celle d'avoir survolé le sujet qui nous est proposé. Comme Phileas Fogg qui file à une vitesse incroyable autour de la Terre, j'ai eu le sentiment de rencontrer à toute vitesse les personnages, de sauter de pays en pays en un éclair, de passer du bateau au train ou à dos d'éléphant sans m'en rendre compte et de me retrouver à Londres en deux deux alors que je venais de faire le tour du monde. C'est un roman qui est avant tout scientifique, dans lequel on perçoit toute l'admiration de Jules VERNE pour les progrès scientifiques et la fascination pour ces moyens de transport qui se veulent de plus en plus rapides. Le voyage n'est pas décrit du point de vue du touriste qui prendrait plaisir à être dépaysé et qui saisirait cette chance pour découvrir de nouveaux paysages et de nouvelles coutumes. Non, ici, le voyage est décrit du point de vue de l'être rationnel qu'est Phileas Fogg, dont l'exactitude est à faire pâlir le moindre métronome. On a donc davantage droit aux détails techniques des différents moyens de transport empruntés qu'à une description des paysages traversés. Les aléas du voyages paraissent fades aussi. Quelque chose qui ne va pas ? Pas de problème, Phileas sort quelques billets et l'affaire est réglée ! C'est dommage qu'on n'ait pas plus de suspense pour un roman d'aventure. Les obstacles sont trop vite et trop bien réglés pour paraître réalistes.

Heureusement que les personnages annexes viennent rompre la froideur de Phileas Fogg et de ses savants calculs. Ainsi, le personnage de Passepartout contraste avec celui de Phileas Fogg, apportant d'ailleurs de la légèreté à l'ensemble. C'est le seul qui profite des paysages et il se plaint régulièrement de l'attitude blasée de son maître qui vit la montre dans la main. Il apparaît comme un personnage naïf mais au grand cœur, capable de toutes les imprudences pour sauver les siens. Jules VERNE a réussi à donner une autre dimension à son récit scientifique en intégrant quelques leçons de morale. Le twist final est intéressant et nous fait comprendre que le voyage n'est pas qu'une affaire de moyens de transport ou d'argent mais plutôt une ouverture sur soi et les autres. Phileas Fogg, bien qu'il reste concentré sur la tâche qu'il a à accomplir, se révèle tout au long du roman, montrant qu'il peut être aussi attentionné, fidèle et dévoué aux siens. La rencontre avec Mrs Aouda, même si elle a quelque chose de très colonialiste (n'oublions pas que nous sommes en 1872) fait voler en éclats ce qu'est Phileas Fogg, et c'est cette relation naissante qui est vraiment la réussite de ce voyage autour du monde. Une réflexion semble aussi amorcée sur la place de l'argent et sur l'idée que celui-ci ne fait pas le bonheur. Si Phileas Fogg a pu déjouer tous les pièges mis sur sa route durant son voyage grâce à ses moyens financiers, on voit à la fin qu'il est finalement peu utile lorsque l'amour est présent. Le personnage de Fix est également intéressant car d'abord obnubilé par le rôle qu'il a à jouer dans l'arrestation de Fogg, il finit par le considérer autrement et se rend compte qu'une personne peut avoir plusieurs facettes, qu'un voleur ne se réduit pas à sa condition de voleur mais peut aussi mettre à profit son argent pour sauver ceux à qui il tient. J'ai apprécié voir ses raisonnements changer au fur et à mesure qu'il apprend à connaître ses compagnons de voyage et à le voir se remettre en question.

Plus que la description technique du tour du monde en 80 jours, l'intérêt de ce livre est dans l'aventure humaine qu'il raconte. Des personnages qui n'avaient rien en commun et qui pourtant se retrouvent à être embarqués dans la même galère et qui finissent par s'attacher les uns aux autres, des personnages qui se révèlent au fur et à mesures de leurs aventures et finalement des personnages qui comprennent que l'important n'est pas d'arriver à l'heure mais d'arriver entourés, aimés et changés. Même si je n'ai pas été à 100 % convaincue par cette lecture, je vous encourage à découvrir ce classique de la littérature française.
Dernières infos.

Le tour du monde en 80 jours a été publié en 1873 et compte 351 pages. Il a été de nombreuses fois adapté en série, BD, film, je vous encourage à regarder ce qui existe pour compléter la lecture du roman.

Mon avis.
Challenges.

* Défi lecture 2022 : Consigne 16 - Livre avec un moyen de transport qui a un nom de baptême (les exemples ne manquent pas : les paquebots Rangoon ou Mongalia)

dimanche 2 janvier 2022

Challenge des 100 romans 2022

 Bonjour à tous !

Je participe pour une quatrième année à ce Challenge des 100 romans organisé par Kyradieuse (son blog ici) sur Livraddict.

Le but est extrêmement simple: lire 100 romans en un an, du 1er Janvier 2022 au 31 Décembre 2022.

Je termine cette année 2021 avec 46 lectures à mon actif, soit six lectures de moins qu'en 2020. J'espère évidemment faire mieux en 2022...

Vous trouverez mon avancée sur cette page.
 
 
TOTAL :  34/100
 
3. Mauvais plan sur la comète - Jean-Charles CHAPUZET
4. Bridget Jones t.4 : Baby - Helen FIELDING
5. Les enfants sont rois - Delphine DE VIGAN
6. 13 à table ! (2021) - Collectif
7. Les Hauts de Hurlevent - Emily BRONTË
8. La mystérieuse affaire de Styles (Hercule Poirot t.1) - Agatha CHRISTIE
9. Le parfum des cendres - Marie MANGEZ 
11. S'adapter - Clara DUPONT-MONOD
13. Tout peut changer - Naomi KLEIN
14. Les Demoiselles - Anne-Gaëlle HUON
15. Le guerrier de porcelaine - Mathias MALZIEU
16. Les sept sœurs t.1 - Lucinda RILEY
17. Changer l'eau des fleurs - Valérie PERRIN
18. Le temps des amours - Marcel PAGNOL
19. La guerre des métaux rares - Guillaume PITRON
20. La tresse - Laetitia COLOMBANI
22. Matilda - Roald DAHL
24. J'ai décidé de ne pas être mère - Chloé CHAUDET
25. Une vraie mère... ou presque - Didier VAN CAUWELAERT
27. Écoute la pluie tomber - Olivia RUIZ
29. L'univers à portée de main - Christophe GALFARD
30. Le crime du golf (Hercule Poirot t.2) - Agatha CHRISTIE
31. Gravé dans le sable - Michel BUSSI
33. La dame au sari bleu - Katherine SCHOLES

Défi lecture 2022

Bonjour à tous !

L'année 2021 s'achève avec 46 consignes validées. Un peu déçue par ce score, je rempile pour 2022. J'éprouve toujours autant de plaisir à participer à ce challenge. Soit j'essaie de faire correspondre mes lectures aux consignes, soit je choisis des livres en fonction des consignes que je souhaite valider, toujours est-il que c'est stimulant et que ça vient mettre un peu de piment dans le choix de mes lectures. C'est toujours Les lectures du Chatpitre qui propose ce challenge sur Livraddict, mais il faut savoir qu'il est d'abord organisé sur Facebook. L'objectif est simple :  répondre à 100 consignes au fur et à mesure de nos lectures. Seuls les romans comptent et un livre ne valide qu'une consigne. Le défi se déroule entre le 1er Janvier 2022 et le 31 Décembre 2022. Voici les différents paliers à franchir :

10 --> Grippe-sou coloré
20 --> Hannibal lecteur
30 --> La cloche Folcoche
40 --> Grenouille sociable
50 --> Dévouée Annie Wilkes
60 --> Le bon Sauron
70 --> L'aimable Cruella
80 --> Dracula édenté
90 --> La belle bête
100 -->Voldemort frissonnant
 
TOTAL : 32/100

1. Livre contenant plus de 500 pages.
2. Lire un classique littéraire écrit par une femme (selon une liste établie) > chronique
3. L'éphémère.
4. Joker.
5. Livre graphique.
6. Coup de cœur.
7. Un livre qui vous a déçu.
8. Livre d'un auteur inconnu pour vous > chronique
9. Titre avec un W.
10. Auteur décédé en 2021 > chronique
11. Titre avec un lien de parenté > chronique
12. Auteur d'Amérique latine ou Amérique centrale.
13. Auteur de langue allemande.
14. Livre avec une scène dans un parc d'attraction.
15. Titre avec un nom de ville.
16. Livre avec un moyen de transport qui a un nom de baptême > chronique
17. Livre avec une coquille dans le texte > chronique
18. Couverture majoritairement bleue > chronique
19. Livre avec une histoire d'amour interdite/impossible/contrariée.
20. Livre où un personnage fait partie d'une guilde, une confrérie, une société secrète > chronique
21. Couverture avec des fleurs.
22. Livre qui contient des phrases que vous auriez envie de noter/retenir.
23. Livre avec des chapitres qui portent des titres.
24. Livre avec un personnage illettré/analphabète ou qui n'aime pas la lecture > chronique
25. Choisir dans une liste des "meilleurs livres de l'année 2021" > chronique
26. Livre ayant reçu un prix prestigieux en SFFF (selon une liste établie).
27. Personnage avec les yeux bleus > chronique
28. Personnage nomade. 
29. Livre appartenant à la lecture expérimentale.
30. Livre avec un secret de famille.
31. Livre dans lequel l'amitié tient une grande place > chronique
32. Roman post-apocalyptique ou d'anticipation.
33. Livre qui se déroule pendant une bataille ou guerre réelle (hors PGM ou DGM).
34. Auteur écossais.
35. Titre dans lequel on retrouve e dans l'o (œ) > chronique
36. Livre qui mentionne le Black Friday ou Thanksgiving.
37. Livre écrit à la 2ème personne > chronique
38. Couverture avec un animal polaire (ours, pingouin, manchot).
39. Livre qui se déroule près de chez vous.
40. Titre qui contient le mot "histoire" ou "roman".
41. Couverture avec un monument ou lieu célèbre.
42. Livre dans lequel une université réelle est citée.
43. Couverture où l'on voit une partie interne du corps.
44. Titre avec un homophone de mais (met, mets, mes, mai...)
45. Livre sur/avec des pirates de mer.
46. Personnage principal qui a le même âge que vous (+/- 5 ans).
47. Livre contenant plus de 80 chapitres > chronique
48. Couverture avec un élément astral (astre, planète, étoile).
49. Livre qui contient une citation.
50. Livre non-fiction > chronique
51. Livre dont un personnage porte le nom d'un mois ou d'un jour de la semaine.
52. Livre paru en 2010.
53. Livre dans lequel il y a un dragon.
54. Couverture avec un cadenas, une clé ou une serrure > chronique
55. Livre comprenant une phrase dans une langue étrangère > chronique
56. Livre contenant une expression incorrecte (au final, au jour d'aujourd'hui, suite à...)
57. Livre dans lequel il est fait mention d'un chanteur réel > chronique
58. Livre avec un personnage écolo ou qui réalise des gestes pour préserver la nature.
59. Romance écrite par un homme.
60. L'un des livres lus par Dara (selon une liste établie).
61. Livre dans lequel le modèle d'une arme à feu est citée > chronique
62. Livre comprenant un des noms d'un palier du Défi lecture 2022.
63. Couverture sur laquelle le nom de l'auteur est écrit plus gros que le titre > chronique
64. Livre dont le titre est un nom de métier.
65. Livre dont le titre contient plus de quatre fois la même lettre > chronique
66. Livre dont le titre a plus de voyelles que de consonnes > chronique
67. Livre dont le titre comporte au moins un mot étranger entré dans la langue française (week-end, bled, suchis, sari, chewig-gum) > chronique
68. Livre dont le nom de l'auteur est aussi un nom commun.
69. Livre dont l'auteur a les mêmes initiales que vous.
70. Livre dont un des personnages principaux a un handicap.
71. Livre dans lequel une monnaie ancienne est citée > chronique
72. Livre dans lequel un programme TV est cité > chronique
73. Livre dans lequel un personnage de fiction est mentionné mais dans lequel il n'apparaît pas.
74. Livre dans lequel un des personnages fait du bénévolat.
75. Livre dans lequel un code secret est utilisé.
76. Livre qui contient une blague (écrite ou faite) > chronique
77. Livre contenant le prénom d'un animal de compagnie dans le texte > chronique
78. Auteur ayant travaillé comme enseignant.
79. Titre contenant un mot en lien avec la voix : murmure, chuchotement, cri, hurlement...
80. Couverture avec un tableau peint ou un extrait de tableau.
81. Livre dont la 4ème de couverture montre la photo de l'auteur > chronique
82. Livre se déroulant dans le milieu scientifique, en lien avec la recherche mathématique, biologique, génétique, astrophysique.
83. Une scène où un personnage prend soin de lui, et de son apparence physique : coiffeur, parfum, maquillage, spa, massages...
84. Livre qui contient une playlist, dans le texte ou à la fin du roman.
85. Livre qui contient une référence au terrorisme ou à un attentat.
86. Une scène qui se déroule dans un cimetière > chronique
87. Roman de cape et d'épée OU dans lequel il y a un duel.
88. Roman jeunesse (qui respecte les règles du défi) > chronique
89. Livre avec un arbre généalogique.
90. Livre qui évoque le thème de la vieillesse.
91. Livre dans lequel un personnage est en retard.
92. Livre qui évoque les classes sociales et/ou un combat social.
93. Livre dans lequel le personnage principal se reconstruit.
94. Titre avec un oxymore.
95. Couverture avec un paysage de montagne.
96. Livre dans lequel il y a une compétition sportive > chronique
97. Titre avec une étendue d'eau : fleuve, mer, océan, ruisseau, lac...
98. Couverture avec un objet électronique.
99. Titre avec un nom d'oiseau.
100. Livre où il est fait mention d'un tissu à motif léopard... ou d'un léopard.