samedi 1 février 2020

Bridget Jones - Helen Fielding

Tome 1 : Le journal de Bridget Jones.

En résumé : 1er Janvier, Bonne Année ! Et plein de nouvelles résolutions pour Bridget Jones : perdre du poids, fumer moins, boire moins, évoluer dans sa carrière professionnelle, et, et, le graal, se trouver un petit-ami. Alors jours après jour, pendant un an, Bridget, jeune célibataire londonienne un peu empotée mais attachante, consigne dans son journal intime ses déboires amoureux et ses difficultés à respecter sa prise de résolutions. Une façon pour elle de s'encourager et pour nous de suivre avec beaucoup d'humour la vie de cette héroïne complétement décalée.

Mon avis : On ne présente plus Bridget Jones. Comme pour beaucoup d'autres lecteurs j'imagine, j'ai découvert l'héroïne littéraire bien après avoir vu, revu et rerevu l'adaptation cinématographique sortie en 2001. C'était une appréhension avant de tourner les premières pages que de m'ennuyer alors que je connais cette histoire par coeur. Et puis, je me suis prêtée au jeu, les premières pages sont vraiment drôles et elles nous embarquent, comme si nous rencontrions Bridget pour la première fois. Les visages et les voix de Hugh Grant, Colin Firth et Renée Zellweger m'ont accompagnée durant toute ma lecture mais je dois dire que c'était plutôt agréable. A ma grande surprise, j'ai vraiment été happée par l'histoire et j'avais hâte de me ménager des petits temps de lecture pour pouvoir suivre les aventures de Bridget. Certains épisodes ne sont pas présents dans le film, ou mieux développés dans le livre, l'histoire avec Marc Darcy est d'ailleurs écourtée dans la version papier, à mon grand désarroi. C'est peut-être là le seul bémol que j'émettrais. J'ai eu à plusieurs reprises l'occasion de lire des romans feel-good tellement enrobés de barbapapa et noyés sous de la guimauve, qui se prétendent être drôles alors que rien n'est comique que pour moi, Bridget Jones est un chef d'oeuvre dans sa catégorie. L'héroïne est attachante, authentique, drôle et humaine. Un livre qui nous fait résolument passer un bon moment et qui sent bon les années 90 (ça fait du bien parfois de  se souvenir du bon vieux temps !). L'âge de raison, le deuxième tome m'attend, j'y cours, j'y vole !

Ma note : 3/5

Challenges :
* 100 livres à lire en 2020 : 2/100
* Défi lecture 2020 : Consigne 97 - Lire un livre publié durant la décennie de votre naissance (livre publié en 1996) - 2/100

Tome 2 : L'âge de raison.

En résumé : Pour Bridget Jones, le célibat, c'est fini ! Depuis qu'elle a trouvé en Mark Darcy l'homme idéal, cette trentenaire farfelue est une femme comblée : nouveau mec, nouveau job, appart' qu'elle aime, copines fidèles, tout lui sourit ! Enfin presque... Les mois défilent et son petit confort se dégrade progressivement : une collègue de Mark, à la chevelure d'or et à la tête bien faite lui fait de l'ombre, son patron est exécrable, son découvert est sans fond et Gary l'artisan entame des travaux qu'il ne finira jamais, tout en partant avec son argent... Elle qui s'était promise de ne plus fumer, de ne plus boire et de suivre les conseils de mille et un guides pratiques fumeux est de nouveau sur le front des déconvenues, bien aidée par quelques cigarettes, quelques verres de vin et quelques chocolats aux vertues consolatrices.

Mon avis : Enthousiasmée par la lecture du premier tome de cette série célébrissime et ayant envie d'un livre qui se lit vite et qui me fera passer un bon moment le matin dans le train avant de débuter ma journée de travail, j'ai décidé avec un certain plaisir de me plonger dans la suite des aventures de cette héroïne pas comme les autres. L'humour est toujours aussi présent et les histoires rocambolesques aussi. Je me suis d'ailleurs plus marrée sur ce tome que sur le premier, même si j'ai trouvé que l'ensemble était moins bon. Déjà, au niveau de la forme : on est plus sur un format roman que sur un format journal intime. Même si ses aventures sont toujours écrites au jour le jour, figurent désormais des chapitres qui ne suivent pas nécessairement le découpage des mois. Cela a un impact important sur le rythme de lecture. Les récits du jour sont beaucoup plus longs et les jours racontés moins nombreux, ce qui donne une impression de longueur. J'avais vraiment apprécié le côté très journal intime du premier tome, où Bridget pouvait écrire quelques mots comme deux pages, cela donnait une impulsion à l'ensemble et on tournait les pages sans s'en rendre compte. Sur ce second tome, j'ai eu l'impression d'un peu plus galérer et certains passages sont pour moi inutiles ou répétitifs. Pour ce qui est du contenu, on est sur des situations un peu téléphonées, comme la séparartion de Mark que je n'ai toujours pas bien comprise d'ailleurs. Heureusement que d'autres situations un peu plus tirées par les cheveux, comme son séjour en Thaïlande, pimentent le récit et le rendent particulièrement drôle. Un second tome que j'ai donc trouvé un peu en-deça du premier mais que j'ai tout de même apprécié, tant le personnage de Bridget est attachant et amusant.

Ma note : 3/5

Challenges :
100 livres à lire en 2020 : 6/100
Défi lecture 2020 : Consigne 11 - Livre mentionnant un film réel (p. 153 : Thelma et Louise) - 6/100

Tome 3 : Folle de lui.

En résumé : Mère de deux enfants, Billy et Mabel, et désormais veuve suite au décès de Mark Darcy lors d'une mission à l'étranger, Bridget, la cinquantaine est de nouveau seule, désespérée et débordée. Heureusement qu'elle peut compter sur sa fidèle bande de copains qui ne cessent de l'encourager à sortir, à reprendre sa vie en main, et à vivre avec l'air du temps, les sites de rencontres et les réseaux sociaux. D'abord réfractaire, Bridget finit par entrer dans la modernité et devient une accro à Twitter. C'est par ce moyen qu'elle rencontre son toy boy, comme elle aime bien l'appeler, Roxter, 21 ans de moins qu'elle. Une nouvelle relation qui la met dans tous ses états, et c'est reparti pour les questions existentielles, pour la mère un peu fofolle qui ne sait plus où donner de la tête, maladroite et qui manque un peu de chance il faut le dire. Une résurrection qui passe par des hauts et des bas, pour le plus grand bonheur de son journal dont les pages se noircissent à vitesse grand V.

Mon avis : Acheté dans une bouquinerie un peu après le premier confinement, j'avais laissé ce troisième tome des aventures de Bridget Jones dormir quelques mois dans ma PAL. J'ai décidé de l'en sortir sur un coup de tête, ayant envie d'une lecture à la fois légère et rapide. Malgré ses plus de 500 pages, ce livre se lit extrêmement vite, comme les deux premiers tomes. Le cadre temporel change, mais Bridget reste toujours la même, un peu fofolle, qui se noie dans un verre d'eau et toujours en quête de l'amour. Désormais responsable de deux enfants, et alourdie par le poids des années et la perte de l'homme de sa vie, Bridget conserve quand même sa fraîcheur et son originalité. Certains passages apportent toujours autant d'humour et nous font passer d'agréables moments de lecture. Cependant, j'ai globalement été déçue par ce troisième tome que j'ai souvent trouvé trop superficiel. Certains passages, comme ceux où Bridget s'épanche sur l'écriture de son scénario sont complètement inutiles et insipides. Ils ralentissent la lecture et n'apportent pas grand chose à l'ensemble. Il en est de même des passages sur les enfants auxquels je n'ai pas adhéré. J'ai préféré suivre les aventures sentimentales de notre quinquagénaire délurée. J'ai perçue une certaine niaiserie chez elle alors que les autres tomes me laissaient à penser que c'était certes une femme un peu excentrique et maladroite mais qui n'en restait pas moins intelligente et sensible. Je n'ai donc pas apprécié l'image que l'auteur renvoie de son héroïne dans ce nouvel écrit. D'autres incohérences viennent émailler le récit, dont l'évolution surprenante de certains personnages comme Mr Wallaker. Heureusement, l'histoire de Bridget se finit bien, c'est le principal, pour elle comme pour le lecteur !

Ma note : 3/5

Challenges :

* Défi lecture 2021 : Consigne 46 - Un livre dont la couverture comprend un jeu ou un jouet - 5/100
En 2021... Je voyage : Angleterre (+ 20 points)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire