samedi 20 janvier 2018

Agatha Raisin enquête (tomes 1 à 6) - M.C Beaton

J'avais initialement prévu de traiter chaque tome de cette série dans des articles différents. Mais arrivée au quatrième tome, je me suis rendue compte que mes chroniques devenaient redondantes car si les péripéties varient, certains procédés sont identiques d'un livre à l'autre. J'ai donc décidé d'avoir recours à des chroniques plus courtes et toutes réunies en une seule page. Attention cependant à vous reporter à la chronique recherchée pour ne pas vous spoiler ! 

En un mot et en guise de présentation, ces petits policiers qui ne se prennent pas au sérieux (300 pages en moyenne) ont été publiés il y a bien longtemps (le premier tome a mon âge, snif, snif) et ont fait l'objet d'une traduction puis d'une publication toute récente en France. On les voit un peu partout en ce moment dans les librairies et pour cause, leurs couvertures sont SUBLIMES et leurs titres drôles et racoleurs. Je n'ai évidemment pas pu résister !


Tome 1 : La quiche fatale.

En résumé : Agatha Raisin est une toute jeune retraitée de l'entreprise qu'elle a fondée en plein cœur du dynamique et cosmopolite London. Pas de compagnon, pas d'enfant, elle s'est consacrée toute sa vie à diriger d'une main de fer son affaire. Pour ses vieux jours, elle a décidé d'investir dans un cottage de caractère au beau milieu de la campagne anglaise. Petit village, des habitants pas toujours très souriants... L'ennui s'empare vite d'elle. Pour rythmer son quotidien mais aussi pour s'intégrer au voisinage, elle s'inscrit au concours annuel de quiches. Un sacré challenge puisque ce concours couronne depuis des années la même reine. L'entrée dans la course d'Agatha n'y changera rien. Cette dernière, un peu vexée, soupçonne des conflits d'intérêts, et oui, même pour des quiches... Des cancans qui vont prendre une autre ampleur alors que le membre principal du jury se ressert une part de sa quiche le soir même et tombe raide mort sur le tapis du salon. Les accusations pleuvent sur cette nouvelle habitante qu'est Agatha. De son côté, déterminée à prouver qu'elle n'y est pour rien, elle décide de mener l'enquête et de démasquer le mystérieux assassin.

Mon avis :  Pour toutes les raisons énoncées en introduction, j'attendais beaucoup de ce premier tome reçu à Noël avec les trois autres premiers tomes de la saga. De façon générale, j'ai été un peu déçue. Bien que la couverture annonce de la fraîcheur et de la légèreté pour cette parodie de l'oeuvre d'Agatha Christie, je pensais tout de même avoir affaire à un policier rondement mené et à une intrigue bien ficelée. Finalement, j'ai trouvé que le tout manque un peu de suspense et de rebondissements, typiques du genre policier. Notre enquêtrice en herbe semble souvent désorganisée et c'est un peu par hasard qu'elle met le nez sur l'assassin dont le lecteur peut facilement deviner l'identité en début de livre. Le rajout de personnages pour essayer de faire diversion et tromper le lecteur est assez maladroite et n'a pas gommé mon impression de superficialité. On dirait que l'enquête, plutôt que de constituer le cœur de l'histoire, n'est qu'un prétexte pour installer le cadre de la saga, ce qui est d'ailleurs réussi car on n'a pas de mal à s'imaginer les décors douillets et idylliques dans lesquels une Agatha Raisin va évoluer au milieu de cul-pincés.

Ma note : 3/5

Challenges : 
Défi lecture 2017 - Consigne 35: un livre auquel je me fie à la couverture (10/80) 
ABC 2017 - Lettre B (7/26)

Tome 2 : Remède de cheval.

En résumé : Notre apprentie détective Agatha Raisin pensait enfin pouvoir se reposer dans son pimpant cottage de la campagne britannique après son enquête mouvementée suite au meurtre d'un des habitants du village. Eh bien... C'est encore raté! La voilà de retour de vacances, ayant une fois de plus échoué dans son entreprise de séduction de James Lacey, le charmant voisin. Il en fallait quand même plus pour déstabiliser notre quinquagénaire: non seulement un nouveau vétérinaire vient de s'installer à Carsely mais en plus il est très attirant, à tel point que toutes les habitantes se sont trouvées subitement un animal de compagnie pour aller faire du gringue au nouveau venu. Et Agatha n'est pas en reste. Seulement voilà, quelques temps après son arrivée, le bourreau des cœurs est retrouvé mort alors qu'il était en train d'opérer un cheval d'une propriété voisine. Meurtre ? Accident ? Une nouvelle aventure pour Agatha, cette fois-ci accompagnée de James Lacey...

Mon avis : Alors que j'avais été un peu déçue par le premier, ce deuxième tome a davantage correspondu à mes attentes. Je trouve l'intrigue plus entraînante et plus vive. La preuve est que je l'ai lu en deux jours car j'avais envie de connaître la suite. Les passages consacrés aux difficultés qu'Agatha éprouve pour s'intégrer dans son nouveau chez elle sont remplacés par des scènes d'action, des petites anecdotes qui font que l'on s'ennuie moins. L'enquête en elle-même a également plus de consistance et est mieux bâtie. On peut se douter de l'assassin mais il y a des rebondissements, des conversations qui nous font dire "Et si finalement ?" L'enquête se déroule avec en fond le flirt entre Agatha et James, ce qui donne à l'histoire un autre éclairage que la simple enquête. Cependant, quelques points noirs demeurent (il semblerait qu'Agatha Raisin n'ait pas d'Eau Précieuse dans sa trousse de toilette). Cette petite vanne qui craint et que les moins de 25 ans ne pourront pas comprendre est une illustration du niveau d'humour qui parcourt le livre - quelque chose de pas très subtile. On sent bien que l'un des projets de l'auteur était de faire rire ses lecteurs. C'est tout à fait louable de sa part de penser à nous mais j'aurais préféré sur ce coup-là, garder mes larmes et mon désespoir. Certaines scènes sont là uniquement dans le but de faire rire, ce qui les rend superficielles et donc ça ne marche pas (à ceux et celles qui ont déjà lu le livre, je pense notamment à la scène des lavabos). De façon générale, ces points noirs ont efficacement été évacués par l'Eau Précieuse puisque je ressors de ma lecture avec un sentiment plutôt positif.

Ma note : 3/5

Challenges :
100 romans à lire en 2017 - 16/100
Défi lecture 2017 - Consigne 17: un livre avec un chat sur la couverture (16/80)

Tome 3 : Pas de pot pour la jardinière.

En résumé : Nous sommes au printemps lorsque notre fidèle enquêtrice Agatha Raisin revient d'un tour du monde. Qui dit retour des beaux jours, dit concours des plus beaux jardins à Carsely. Agatha, qui ne s'est toujours pas remise de sa défaite au concours de quiches quelques années plus tôt est bien décidée cette fois-ci à remporter la mise, même si elle doit employer des techniques malhonnêtes. Ses plans vont être quelque peu perturbés par l'arrivée d'une nouvelle habitante, Mary Fortune, extrêmement douée en jardinage mais pas que, puisqu'elle a réussi à séduire l'objet de tous ses fantasmes, James Lacey. Alors que la compétition fait rage et que le jour J approche, la dernière recrue est retrouvée assassinée, plantée dans un pot, la tête dans la terre, les jambes en l'air. Visiblement, Agatha n'était pas la seule à souhaiter sa disparition...

Mon avis : J'ai l'impression que plus je lis les aventures d'Agatha Raisin et plus j'y prends du plaisir. Ou alors c'est parce que je m'attache aux personnages et j'adhère un peu plus facilement à l'humour de M.C Beaton. Ou alors c'est parce que son style d'écriture s'améliore au fil des tomes. Ou encore c'est peut-être dû au fait que j'ai regardé les deux premiers épisodes adaptés des livres et diffusés sur France 3 il y a quelques semaines et que j'ai vraiment bien aimé. Quelles qu'en soient les raisons, j'ai lu ce troisième volume en un éclair et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. J'ai trouvé que les personnages étaient plutôt intéressants et on est vite transporté par le suspense créé par l'auteur. L'assassin est plutôt difficile à démasquer, même s'il faisait partie de mes présumés coupables. Le meurtre est une fois de plus un prétexte pour mettre en scène les habitants du petit village de Carsely mais cette fois-ci, c'est servi avec beaucoup d'humour. Cependant, j'aurais pu être encore plus enthousiasmée par ma lecture si un peu d'originalité avait été instillée dans l'histoire. On a finalement affaire toujours aux mêmes codes : un nouvel arrivant dans le village qui se retrouve assassiné, Agatha mène l'enquête et finit par résoudre le mystère, il y a toujours une compétition organisée au sein de Carsely, on rappelle toujours Agatha pour un travail à Londres, elle hésite puis finit par ne pas y aller... Autant d'éléments prévisibles qui font que les assassinats changent mais que le contexte reste toujours le même. Alors bien sûr, je sais que c'est ce qui fait toute l'alchimie des enquêtes d'Agatha Raisin mais c'est dommage, le tout aurait mérité d'être un peu plus fouillé. Je suis aussi restée un peu sceptique quant à la personnalité de Mary Fortune et à la relation qu'elle entretient avec James Lacey. Celui-ci est un jour charmé puis le lendemain fuyant puis redevient le surlendemain tendre et séducteur. Ses agissements manquent de cohérence et on sent bien que l'auteur l'agite comme une marionnette pour servir les intérêts de l'histoire. 

Ma note : 3/5

Challenges : 
Défi lecture 2017 - Consigne 62: Un roman dont le titre et la couverture sont drôles. (26/80)

Tome 4 : Randonnée mortelle.


En résumé : Après la cuisine, après le jardinage, Agatha s'est trouvé un nouvel hobby pour perdre les quelques kilos pris pendant son retour aux affaires à Londres : la randonnée et ça tombe plutôt bien puisque c'est James qui est à la tête du nouveau club de marche de Carsely. Mais c'est aussi une malheureuse coïncidence puisqu'une marcheuse appartenant à un club voisin vient d'être tuée. Agatha Raisin, désormais réputée pour ses talents d'enquêtrice est sollicitée pour se lancer sur la piste de l'assassin. Entre les propriétaires terriens qui en voulaient à la jeune femme pour sa ténacité à forcer le passage sur leurs terres et ses collègues de marche qui ne la supportaient plus, les suspects sont nombreux ! De quoi faire perdre à notre héroïne la tête mais aussi le cœur... 

Mon avis : L'impression positive que j'avais eue à la lecture du troisième tome se confirme avec celui-ci. Cela faisait un petit moment que je ne m'étais pas plongée dans les aventures d'Agatha et j'ai eu plaisir à la retrouver, elle et les autres habitants du village. Ce tome diffère un poil des trois premiers dans la mesure où l'action est déplacée dans le village voisin, ce qui nous met en présence d'autres personnages. Par ailleurs, le récit de l'enquête constitue la majeure partie du livre. Même si l'auteur s'attarde toujours sur les affaires de cœur d'Agatha, ces dernières sont principalement abordées en toute fin de livre et introduisent surtout le rebondissement qui servira de départ pour le prochain tome. Il y a dans ce quatrième tome du suspense, de l'action, de l'humour et même si le meurtrier paraît une fois de plus évident et que le dénouement se veut un peu capillotracté, on ne s'ennuie pas et on passe un bon moment. J'ai hâte de me plonger dans le prochain opus car il faut bien dire que la fin nous tient en haleine. J'espère tout de même être surprise car les indices laissés par l'auteur sont assez explicites.

Ma note : 3/5

Challenges : 

Tome 5 : Pour le meilleur et pour le pire.

En résumé : A la fin du quatrième tome, nous quittions notre Agatha complètement bouleversée par la demande en mariage de James. Et déjà, les vautours rodaient autour du jeune couple. Notamment Roy Silver, bien décidé à gâcher la fête avec le retour de l'ex-mari d'Agatha, censé être mort. C'est du moins ce que tout le monde, y compris James, pensait. Seulement, Jimmy Raisin est bien vivant, il fait son entrée dans l'église alors que les mariés sont en train d'échanger leurs vœux, Agatha est catastrophée, James refuse de l'épouser, les convives sont déçus et la noce tombe à l'eau. Le lendemain, Jimmy est retrouvé mort dans le fossé. Naturellement, les soupçons se portent sur le duo Agatha-James qui se reforme le temps d'une enquête afin de prouver leur innocence.

Mon avis : J'avais hâte de me plonger dans ce cinquième tome des aventures d'Agatha Raisin car j'avais très envie de l'entendre dire oui à James et de voir si le couple résisterait à l'arrivée de Jimmy. Il s'agit bien d'un tome un plus intime au cours duquel on en apprend davantage sur le passé d'Agatha. Encore une fois, le meurtre n'est qu'un prétexte pour développer la véritable histoire, celle d'Agatha et des autres personnages qui gravitent autour d'elle (James, Bill dont on découvre un nouveau trait de personnalité). D'ailleurs, l'enquête n'a une fois de plus rien d'exceptionnel. Malgré les pièges qu'essaie de nous tendre M.C Beaton, il est vraiment facile de deviner l'assassin. Heureusement que nous avons plaisir à retrouver les personnages et à les voir évoluer, l'histoire n'aurait aucun intérêt sinon. J'ai par ailleurs été un peu déçue par le tout début que j'ai trouvé vite expédié (peu de détails sur les préparatifs du mariage malheureusement) et plutôt mal écrit. Rassurez-vous, l'auteur se rattrape par la suite. J'espère que de nombreux rebondissements se préparent car l'histoire commence tout de même à s’essouffler : Agatha et James qui se courent après, des meurtres en rafale, la police qui ne parvient jamais à les devancer... J'espère ne pas m'en lasser dans les prochains tomes.

Ma note : 3/5


Tome 6 : Vacances tous risques.

En résumé : Cela ne vous a pas échappé, James a refusé d'épouser Agatha et le voilà parti pour ce qui devait être leur destination de lune de miel : Chypre. Bien décidée à le reconquérir coûte que coûte, notre enquêtrice aguerrie se lance à sa recherche. Seulement les retrouvailles ne vont pas se passer comme prévues. A peine l'a-t-elle retrouvé qu'un meurtre est commis sous ses yeux : une touriste anglaise est assassinée. Agatha, fidèle à elle-même, compte bien démasquer le coupable. La tâche promet d'être complexe puisque la victime partageait son séjour avec son mari et un ami du couple. Sur place, elle avait sympathisé avec un autre couple qui était également venu en vacances avec un ami. Autant de suspects qui vont en faire voir de toutes les couleurs à notre lady, et ce ne sont pas ses affaires de cœur qui vont lui remonter le moral...

Mon avis : Je me réservais ce sixième tome des aventures d'Agatha Raisin pour les vacances. Nous quittons Carsely et la campagne anglaise pour une destination un peu plus exotique et ensoleillée, Chypre. Et je dois dire que ce dépaysement nous offre une bouffée d'air frais dans l'intrigue : de nouveaux personnages, de nouveaux lieux mais une Agatha toujours aussi déterminée ! J'ai apprécié que M.C Beaton nous donne régulièrement des informations sur la situation politique de Chypre et sur l'architecture des villes visitées par les protagonistes. J'ai appris plusieurs petites choses et cela donne encore une autre dimension à l'histoire, on a, à notre tour, l'impression d'être un touriste. Heureusement que l'on a ça car l'enquête en elle-même n'est pas, une fois de plus, de très haute volée. Elle manque de rebondissement, elle tourne en rond, les témoignages des suspects finissent par être redondants, ce qui nous donne l'impression que l'auteur ne sait plus quoi écrire pour meubler l'histoire. On n'a pas vraiment de surprise lors de la révélation du meurtrier, le tout sonnant un peu creux. Vous l'aurez compris depuis un moment, il ne faut pas lire cette série qui se veut policière pour les enquêtes car vous serez déçus. Il faut plutôt les lire pour suivre l'héroïne et les autres personnages qui font partie de son entourage. Est surtout développée dans ce tome sa vie sentimentale qui devient, elle aussi, un peu redondante. Un troisième élément, le baron Charles (qui est introduit dans le quatrième tome) fait son apparition pour secouer le duo James/Agatha mais la façon dont sa réapparition est amenée est maladroite. La relation entretenue par nos ex-quasi mariés est aussi ambiguë et tombe parfois dans la niaiserie, dans un "je t'aime moi non plus" un peu tiré par les cheveux. Je ressors donc de cette lecture avec un avis plutôt mitigé. Si j'ai aimé le cadre de l'histoire, je reste sur ma faim quant à l'histoire en elle-même qui manque une fois de plus de profondeur.

Ma note : 3/5

2 commentaires:

  1. Je viens de découvrir cette série avec le volume 2 : Un remède de cheval. Je ne suis pas vraiment emballée, même si ce fut un sympathique moment de détente. J'en lirai peut-être un autre histoire de confirmer, ou non, mon impression.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, ce ne sont pas les lectures du siècle ! C'est agréable à lire, on ne se prend pas la tête et on finit par s'attacher aux personnages. Même si les histoires sont assez redondantes, on prend plaisir à suivre Agatha. J'espère que le ou les prochains tomes te plairont davantage...

      Supprimer