dimanche 9 avril 2017

Agatha Raisin enquête: la quiche fatale, tome 1 - M.C. Beaton

En résumé.

Agatha Raisin est une toute jeune retraitée de l'entreprise qu'elle a fondée à la sueur de son front en plein coeur du dynamique et cosmopolite London. Pas de compagnon, pas d'enfant, elle s'est consacrée toute sa vie à diriger d'une main de fer son affaire. Pour ses vieux jours, elle a décidé d'investir dans un cottage de caractère au beau milieu de la campagne anglaise. Petit village, des habitants pas toujours très souriants... L'ennui est vite arrivé. Elle n'a donc rien trouvé de mieux que de s'inscrire au concours annuel de quiches pour s'intégrer parmi ses nouveaux voisins et pour montrer qu'elle existe. Un sacré challenge puisque ce concours couronne depuis des années la même reine. Cette fois-ci, rien ne bouge finalement, Agatha est un peu en colère et soupçonne des conflits d'intérêts, et oui, même pour des quiches... Rien de bien grave jusqu'à ce que le membre principal du jury ne regoûte à sa quiche le soir même et ne tombe raide mort sur le tapis du salon. Les accusations pleuvent sur cette nouvelle habitante qu'est Agatha. De son côté, bien convaincue qu'elle n'y est pour rien, elle décide de mener l'enquête et de démasquer le mystérieux assassin.

Mon avis.

Ces petits policiers publiés il y a bien longtemps (ce premier tome a mon âge, snif, snif) ont fait l'objet d'une traduction puis d'une publication toute récente en France. Les voyant un peu partout, j'ai surtout craqué pour leurs SUBLIMES couvertures (consommatrice incrédule que je suis) et pour leurs titres drôles et racoleurs. J'en attendais donc beaucoup et j'avais hâte de me plonger dans ce premier tome que m'a offert mon amoureux pour Noël (avec les trois autres tomes en version française car tous n'ont pas encore été traduits).

De façon générale, j'ai été un peu déçue. Désolée pour cette fin de suspense un peu brutale. Certes, nous sommes là dans une parodie des célébres policiers d'Agatha Christie. Dès la couverture, on s'attendait à ce que le ton de l'histoire soit un peu plus frais et léger. Je l'ai peut-être trop souvent perdu de vue car je m'attendais quand même à ce que l'intrigue soit mieux ficelée, avec un peu plus de suspense: nous sommes dans le registre du policier! Notre enquêtrice en herbe paraît ici désorganisée et c'est un peu par hasard qu'elle finit par mettre le nez sur l'assassin dont le lecteur peut facilement trouver l'identité au tout début du livre. Finalement, on passe 300 pages à attendre les rebondissements, l'action, l'imprévu typiques du genre policier mais ça ne vient pas. Tout cela donne une impression de superficialité renforcée par la venue de personnages posés là pour faire diversion, pour essayer d'embrouiller un lecteur qui n'est pas dupe.

C'est assez dommage car je trouvais l'idée originale. On se sent impliqué dans la vie de ce petit village, on a aussi envie de s'y intégrer. Je n'ai pas eu de mal à me représenter un décor assez idyllique et douillet avec une Agatha Raisin délurée au milieu de cul-pincés. Malheureusement, je suis restée sur ma faim. Même le supposé humour, argument de vente, n'a pas réussi à m'arracher un sourire. Là aussi, les blagues sont prévisibles et la situation qui nous semble cocasse n'est pas suffisamment exploitée à mon goût.

Je lui octroie tout de même la note de trois fleurs car je suis vraiment séduite par la couverture qui rend bien sur mon étagère livresque et par cette idée de parodie d'Agatha Christie, même si le résultat n'est pas à la hauteur de mes attentes. Espérons que les trois prochains tomes le soient davantage.

D'un coup d'oeil, les plus, les moins.

+ La couverture qui est sublime (oui, je sais, je suis incorrigible)
+ L'idée originale: une parodie du genre qui se veut humoristique.
+ Les personnages et le village caricaturaux qui nous permettent de se représenter facilement les lieux.

- Le projet de la parodie n'est pas assez rigoureux et tourne un peu en eau de boudin: j'aurais aimé davantage de finesse.
- Le genre policier aurait également pu être mieux exploité: ici on devine un peu trop vite l'assasin et il n'y a pas suffisamment de rebondissements.

Dernières infos.

Ce premier tome a été publié en 1992 pour la version originale et en 2016 pour la version française. Il compte 320 pages.

Ma note.
Challenges.

Cette lecture me permet d'avancer dans ces challenges: 
Défi lecture 2017 - Consigne 35: un livre auquel je me fie à la couverture (10/80) 
ABC 2017 - Lettre B (7/26)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire